Rock en Seine 2012 : Day 2 et 3 : Feedbacks

septembre 1, 2012 dans Art, Divertissement, Musique

Suite des retours de l’article précédent.

Reveil difficile le lendemain… Nous sommes arrivés sur la fin de Of Monsters and Men. Un peu déçus nous avons enchaîné sur Caravan Palace. Le groupe d’electro-swing français a vraiment réussi à faire bouger le public, un pari délicat en plein après midi au soleil !

Les Kiwis de Temper Trap suivaient pour leur seconde venue au festival. Un show très maitrisé, en deux ans le groupe a acquis beaucoup d’aise en live. On note encore et toujours le tambour, instrument incontournable du chanteur.

La suite logique aurait été de retrouver Noel Gallagher’s High Flying Birds sur la grande scène. Pourtant, les mouvements de foules nous ont fait nous deplacer dans le sens opposé, à la rencontre de The Bewitched Hands. Convaincus par la justesse de leur album, nous avons été un peu déçus par leur performance live.
Toutefois, pas pour autant déçus d’avoir raté Noel Gallagher au regard des retours que nous avons eu par la suite. (« Alors! est-ce que je suis le meilleur groupe que vous ayez vu jusqu’à maintenant ?! »)

Rock En Seine 2012 : Ed Sheeran

Ed Sheeran, l’homme-orchestre

Nous sommes ensuite allés vers Ed Sheeran, plein d’attentes… Auxquelles il a répondu haut la main ! Outre les cris d’adolescentes qui avaient pu avoir la permission du samedi soir… Ed Sheeran est un veritable homme orchestre, un génie de la musique qui interprète tout son oeuvre seul à la loop pédale. 

Ed Sheeran est un véritable homme orchestre,un génie de la musique qui interprète tout son oeuvre seul à la loop pédale. 

Le jeune rouquin parle avec son public, il échange, c’est une experience vivante. Lui-même, nous avouant que c’est son premier festival en France, était ému par la réaction du public.

Par la suite, nous avons tenté d’approcher la performance des Black Keys, mais une nouvelle fois la foule trop nombreuse n’a hélas pas permis de vraiment profiter du show.
Nous sommes donc allés nous placer pour Agoria, Dj electro Français. Si je rejoins la même analyse que pour C2C, je pense qu’on peut dire qu’Agoria fait preuve de plus de créativité dans sa performance. Ne serait-ce que par l’aspect vidéo, très travaillé, voir même plus original, plus riche que ce que l’on peut voir pour Justice.
Reste qu’il faut apprécier écouter de la musique électro dans un festival de rock.

Le dernier jour commencait de façon agité avec Stuck In The Sound. Vu auparavant au Main Square Festival, le groupe renoue avec une prestation en deux temps :
- Premiere partie : je fais la gueule en enchainant les titres
- Seconde partie : je fais un peu moins la gueule en enchainant des titres

Force est de reconnaître les dires du chanteur (magnifiquement placé pour le coup):’En 2005 on était à Avant Seine… En 2012 on est sur la Grande Scène !’

stuck in the sound à rock en seine 2012

Stuck in the Sound

 

Petite impro de José (le chanteur du groupe) au milieu, identique au Main Square. Reste que nous avons passé un très bon moment. 

Oui mais c’est quand même très dommage que José fasse tout le temps la gueule… le public est chiant ?

La suite passait par Passion Pit sur la petite scène intimiste Pression Live. Le groupe de Boston dont le dernier Album « Gossamer » a été très bien reçu par Pitchfork, a ramené une foule incroyable. Mal placés tout au fond, nous n’avons pas pu en profiter pleinement. Dans tous les cas le groupe a réalisé une très bonne performance, « full of energy and happiness ».

Pas de tentative d’incursion sur une autre scène, nous avons tranquillement attendu les avant-seines all-stars.
Il s’agit des 10 groupes étant arrivés en tête d’affiche de chaque Avant-Seine des années précédentes. Le tout était animé par le manager des Airnadettes. Essayant de meubler à coup de blagues lourdes et vaseuses, il a divisé. Dans l’ensemble c’est quand même mission réussie car l’attente ne s’est pas ressentie. Un chapeau aux Airnadettes, talentueux, drôles et réussissant à combler la mise en place de la technique (10 groupes en une heure est un sacré défi technique).
Un très bon moment, des groupes variés, un final avec tout le monde sur scène souhaitant un joyeux anniversaire au festival.

Airnadettes Rock En Seine 2012

Les Airnadettes animaient les Avant-Seine All Stars

Petite pause avant d’enchaîner ensuite sur Foster the People. Une très belle expérience. Le jeune groupe de Los Angeles, créé en 2009, nous annonce son émotion quand ils se rappellent être venus jouer devant 40 personnes ici il y a deux ans.
Le groupe a partagé sa magie, jouant des intros rappelant Pink Floyd et enchainant sur des mélodies super punchy. Au milieu du concert, deux monstres présents sur la cover de l’album apparaissent en tant que gigantesques structures gonflables. Après avoir vu le chanteur lancer sa guitare sur la scène et avoir eu Kimbra (qui jouait en début d’après midi) en guest sur une des chansons. Nous avons eu le droit à un final magnifique couvert de confettis.

Foster The People et Kimbra

 

Rock En Seine 2012 : Green DayLa fin de la 10ème était proche – d’ici peu de temps ce grand anniversaire de la musique prendrait fin, et chacun d’entre nous allions revenir à une vie normale. Mais pas avant que  Green Day n’ait pu clore cette édition.

Pas d’autoroute et de rock stars arrogantes ici !

Le groupe a mis en place un show alternant des chansons anciennes et plus récentes, des ambiances punk aux ambiances burlesques contenant de nombreuses reprises toujours suivies par le public (Highway to Hell, Stand by Me…). Pas d’autoroute et de rock stars arrogantes ici ! Juste des artistes, désormais quadras, qui respectent le public et improvisent : le show n’est pas écrit à l’avance : un vrai plaisir, plus encore : une leçon.

Au bilan de ce Rock en Seine…

+ une impression positive
+ des groupes moins main streams que les années précédentes mais d’autres montants qui font plaisir
+ un rock’n roll circus avec l’homme le plus fort du monde qui fait exploser des bouillottes en souflant dedans

Mais…
- Trop de monde aux mêmes endroits : pour voir un groupe, un sacrifice de la fin du groupe précédent était nécessaire
- Comment, dans un festival contenant 4 scènes, peut-on se retrouver avec 3 scènes vides par moment ? C’était le gros problème principal de cette édition.
Le record de fréquentation a été battu avec 110 000 festivaliers et des jours complets le samedi et dimanche, certes… Toutefois, l’organisation a annoncé à la presse qu’il sera difficile de faire plus à l’avenir et qu’ils viseront donc à améliorer la qualité de service. On l’espère tous, c’est déjà un bon point. En attendant…

À l’année prochaine pour la 11ème édition !

Rock en seine 2012 Avant Seine all stars anniversaire

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: +7 (from 7 votes)
Partagez cet article !