Rock en Seine 2012 – Day 1 : Feedbacks

août 28, 2012 dans Art, Divertissement, Musique


Rock en Seine 2012 : C'est parti !

Les 24,25 et 26 août derniers, le parc de Saint-Cloud accueillait la 10ème édition du festival Rock En Seine. Accoutumée de l’événement, l’équipe est allée y faire un tour et vouspropose un petit résumé.

En avant-garde… Les 4 scènes de l’événement ne permettent pas de TOUT voir. Ainsi, ce résumé est guidé par nos goûts musicaux… et nos autres expériences festivalières estivales!

Arrivés le premier jour vers 16h, nous avons hélas raté Owlle et The Citizens. La longue file d’attente des passes 3 jours n’a pas aidé ! Nous commençons donc le week end avec les Danois de The Asteroids Galaxy Tour. Un groupe pas si nouveau, qui s’est fait connaître avec son titre Around The Bends qui illustrait une pub d’Apple en 2008.

C’est en voyant la chanteuse que je me suis rappelé qu’Aqua et la chanteuse de barbie girl sont bien Danois… eux aussi.

Difficile horaire pour un début de festival.
Toutefois, la chanteuse, une petite blonde énergique à la voix assez aiguë, a essayé de donner le ton. Hélas, ce concert n’a pas été le plus marquant.

C’est sous la pluie que nous avons ensuite enchaîné sur Get Well Soon, accompagné d’un partenaire de poids : « l’ONDIF ».
Vous avez dit l’ONDIF ? Non ce n’est pas au quatrième étage de l’IGH entre DMSC et l’ERPX juste avant la GHTA. C’est un acronyme aussi mais pour signifier : l’Orchestre National d’Île de France.

Rock En Seine 2012 : Get Well Soon

Get Well Soon

Alors que nous approchions de la scène au loin, le chef d’orchestre fait répéter ses musiciens. Le son est juste, fort : alors même que rien n’a commencé nous avons déjà des frissons. Get Well Soon prépare le terrain. Un générique « ARTE » se lance sur les écrans, le groupe entre en scène se présente. Très vite nous sommes sous le charme, malgré la pluie battante et… LES PARAPLUIES.

Il est temps de faire une appartée : les parapluies en concert. Mais pourquoi ? La météo prévient qu’il va pleuvoir et on voit des gens qui prennent des parapluies dans un concert !? Imaginons… 700 personnes devant la scène, avec chacun un parapluie. Que se passe t’il ? Ah oui, c’est vrai ! On ne voit plus rien ! Ah un K-Way vous dites ? Oui ! Un peu plus malin non ? Un peu moins égoïste, non ?

Le pire ce sont ces « festivaliers » avec des bottes et des parapluies. L’incompréhension, l’élégance ratée.

Donc mis à part ce point très désagréable, Get Well Soon a été l’une de nos préférences de la journée. L’Orchestre a pu magnifier la performance du groupe, à l’instar d’Archive l’année précédente.

Après la fin magistrale du groupe, nous sommes revenus sur la grande scène pour voir Dionysos, tout juste avant la fin. La pluie s’est calmée, et le monde était bien présent. De l’énergie débordait de la scène, le groupe finit tout juste de jouer « Song for a Jedi », Mathias nous ré-introduit ses acolytes  et s’attarde sur un de ses guitaristes, qui nous promet un solo de… perceuse si nous crions son nom !

Stefano… Stefano!  Crie le public. L’individu sus-nommé degaine alors une perceuse à main et entame son solo de guitare, osé, surprenant, drôle !
Le groupe commence à jouer. Puis on voit Mathias se préparer. La tête haute, il retire sa cravate, replace sa chemise, puis saute dans la foule. 

L’individu sus-nommé degaine alors une perceuse à main et entame son solo de guitare

Il va littéralement faire un crawl dans la foule jusqu’à la régie, escalader l’échafaudage de la régie, prendre un mégaphone et entamer le refrain – avant que la sécurité ne le fasse redescendre et lui d’enchainer un retour en crawl vers la scène. À peine le temps de reprendre son souffle, il met son masque d’oiseau, figure de leur nouvel album, et s’agite de nouveau !

Impressionnant, bravo, le public était conquis, quel beau cadeau d’anniversaire pour ces 10 ans !

La soiree s’est ensuite poursuivie avec Bloc Party. Kele, grand habitué du festival était completement à l’aise avec le public de la grande scène.
Depart pour Sigur Ros, un son profond mais, à l’instar de Jonsi qui était venu seul l’année précédente, difficile de se mettre dedans. L’artiste n’interagit pas beaucoup avec son public et on regrette un show video un peu trop pauvre par rapport au sens de leur oeuvre.

Rock en Seine 2012 : C2C

C2C

Après une tentative d’approche de Placebo, nous décidons finalement d’aller faire un tour sur la scène de l’industrie pour voir Miike Snow. Pas le show le plus original, mais néanmoins défoulant.

La soirée s’acheva avec C2C. Le désormais célèbre quatuor de DJ français. Propre, à part quelques individus exécrables dans le public. Le groupe reste toutefois quelques DJ accrochés à leur platine dans un festival de rock. La rencontre avec le public est differente, plus primitive. On aime ou on aime pas mais il faut avouer que c’était une bonne façon de terminer la première journée !

Restez connecté, le résumé des jours suivants devrait suivre très rapidement.

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: +9 (from 9 votes)
Partagez cet article !